Une partie du débat a porté sur l'encadrement des entreprises d'assistance en matière de revente des propriétés qui ne sont pas encadrées par la Loi sur le courtage immobilier. Il s'agit d'entreprises comme DuPropio, dont la publicité « Bye-bye la commission » diffusée pendant la populaire émission de fin d'année a marqué les esprits. L'Organisme d'autoréglementation du courtage immobilier du Québec (OACIQ), en friction avec DuProprio depuis qu'elle existe, figure parmi les organisateurs du débat.

À l’origine appelée directduproprio, l’entreprise est devenue DuProprio.com en 2004 puis DuProprio en 2011. En 2009, elle a procédé à l’acquisition de Private Real Estate, SKhomes4sale et ComFree3, d’autres entreprises canadiennes œuvrant également dans le domaine de la vente immobilière sans commission. Une fois la fusion de ces différentes entités complétée, la charte graphique de DuProprio est revue4.

De plus, les futurs acheteurs profiteront d’espaces communs généreux comprenant, entre autre, une grande terrasse aménagée sur le toit avec espace BBQ et coin-repas, un salon privé ou salle de réception, une salle d’entraînement, une chute à déchets sélective qui facilite la récupération, un ascenseur électrique ultra-rapide et silencieux et deux niveaux de stationnements intérieurs.


Une partie du débat a porté sur l'encadrement des entreprises d'assistance en matière de revente des propriétés qui ne sont pas encadrées par la Loi sur le courtage immobilier. Il s'agit d'entreprises comme DuPropio, dont la publicité « Bye-bye la commission » diffusée pendant la populaire émission de fin d'année a marqué les esprits. L'Organisme d'autoréglementation du courtage immobilier du Québec (OACIQ), en friction avec DuProprio depuis qu'elle existe, figure parmi les organisateurs du débat.
REALTOR®, REALTORS® et le logo REALTOR® sont des marques déposées de REALTOR® Canada Inc., une compagnie dont la National Association of REALTORS® et l'Association canadienne de l'immeuble sont propriétaires. Les marques de commerce REALTOR® servent à distinguer les services immobiliers offerts par les courtiers et agents d'immeuble en tant que membres de l'ACI. Les marques d'homologation S.I.A.® /MLS®, Service inter-agences®, et leurs logos respectifs sont la propriété de l'ACI, et ils servent à identifier les services immobiliers que fournissent les courtiers et agents d'immeuble membres de l'ACI.

Le courtier effectue la description complète et précise de la propriété, fait l’analyse du marché, propose une stratégie de mise en marché, vérifie les spécifications de la propriété convoitée, rédige et soumet la promesse d’achat au vendeur, négocie dans le meilleur intérêt de son client et s’assure que toutes les conditions sont remplies à temps pour la signature de l’acte notarié.


There is a size correlation which determines whether males become patrollers or hoverers. Patrollers tend to be larger so that they can better protect and copulate with emerging females. Smaller males are usually unable to compete as well, and so have to make the best out of a bad situation; thus, they become hoverers. Each group has a different set of behaviors. The patrollers move over a large space containing many other patrollers. Usually, patrollers will frequent the same spots over the course of their lives. Since the area is so large, the cost to defend it against other patrollers would be much greater than the potential mating benefits, so the patrollers show very little territoriality.[11] Patroller males will usually only fight when a breeding female is near. In contrast, each hoverer stakes out an area of about one meter in diameter. These areas don’t overlap with other hoverers. Any fast moving object (i.e. bee, dragonfly, leaf, etc.) that enters a territory will be quickly chased. The chase allows the male bee to determine if a female is unmated, or if an enemy male is in his territory. If it is a male bee, the territory owner will chase it out, but not beyond the boundary of the territory. What is interesting is that every day (or even every several hours) the territory holder will abandon the area to establish a new zone. Often the male will never return to the vacated area, and it will be taken over by another male. This shows that hoverers show a low site tendency but strong territoriality.[11] A balanced ratio of patrollers to hoverers is maintained, and thus, this ratio is an evolutionary stable strategy. If more males become patrollers, then the hoverers will benefit from the reduced competition, and the hoverers' genes will spread until the stable ratio is returned to. The same thing will happen if more males become hoverers.
Your broker will help you fill in the seller’s declaration, prepare and explain all of the clauses in the promise to purchase, and help organize all the documents you need for the signing at the notary’s office. Your broker will also inform you of the steps to take to buy or sell a home and can guide you to competent professionals who you may need to consult with.
×